• Fenêtre  de  L’amitié  .
      Il  n'existe  aucun jour spécial  pour rendre  visite  aux amis (es) , sinon  l’appel  du  cœur  qui  nous  crie  qu'il a  quelque  chose  a  partager  ou  que  tout  simplement , l’amitié  lui  manque .
    Cette  réunion  se  tient  devant  votre  écran , comme  s'il  voulait  nous  expliquer , qu'il  est  a  la  fois , le  poumon et le cœur .
    Merci  Gilbert  pour le code .

    La  fenêtre  de  l’amitié  est  conçu  pour  que  chacun  puisse  voir  chacun . On ne se tourne pas le dos , il n'y a pas de  zone  d'ombres . Devant  l’écran  de  l’amitié , la fenêtre  ou "the window " tout  sera  partager, tous seront  écoutés . Aucun sujet  ne  sera  tabou , vous  remarquerez  combien  la  structure  est  immense  devant  l’écran  de  l’amitié , c'est  pour  permettre  aux  mots  et  aux  idées  agréables  de  rester  plus  longtemps  enlacés  dans  le  respect  et l'esprit  de  tous . Durant  notre  visite  chacun  aura  été  entendu  et  saura  écouter  son  voisin ..
    Comme  si  chacun  inventait  un  nouveau  rayon  de  soleil ..
    Merci  pour  votre  amitié ..

    Je  serai  absente  pour  plusieurs  semaines , mais  je  reviendrai  sur vos blogs  plus tôt si je peux ..   A  bientot  mes  amis (es)


    44 commentaires
  • Le  destin  des  feuilles .


    Avec les premiers jours  d'automne  qu’accompagne  un  vent triste venu du Nord , les arbres pleurent leurs feuilles , comme les hommes  laissant couler leurs larmes quand le chagrin frappe a leur porte . Timidement d'abord elles se décrochent en s'excusant presque et s'enfuient sans se retourner vers leur dernier rendez vous . Elles  ignorent ou elles se trouveront  lorsque  le  jour aura décidé de les confondre dans son crépuscule . Sans  doute  les  bourrasques les auront entassées  pêle-mêle les une par dessus  les autres , ignorant les variétés  dans un sentier oublier  sous les arbres ou ne passe jamais personne . Mélanger  et  souffrantes, elles tenteront  d'échanger  dans un dernier et ultime murmure , leurs souvenirs pour en faire une histoire simple.  Ce  qu'elles  savent  de  la  vie , elles le tiennent du  vent qui chante en passant , les secrets venus  d'ailleurs , ceux des hommes ... Ceux ci sont différents les uns des autres ...Mais elles ont  appris a les reconnaître lorsque  dans  la  chaleur  de l’été , ils viennent se réfugier sous leur couvert ... D’entre  tous , il en est un vers  qui  va leur préférence . il s'installe  le  plus souvent  a l’écart  du  bruit , c'est un poète  chuchote-t-on ......
    Il connaît  les mots  qui font  frémir de désir , les airs de chansons que le vent a oublié  en chemin toujours pressé  d'aller souffler  ailleurs. L’émotion  est  a  son comble , lorsqu'il  se  baisse  tendant  la  main vers  elles ..elles  aimeraient  alors  accourir  toutes  ensembles  car  elles  savent  que  délicatement  il  en  choisira  une . Il  la  glissera  avec  mille  précautions  entre  les  pages  de  son ouvrage ou leur semble-t-il une seconde vie les attend .
    Les  mots écrits, se mêleront  a  la  texture  végétale et  par  le  miracle  de  l'union  sacrée ,Ils offriront  a la feuille sa  mémoire  éternelle  , celle  qu'elle  avait  craint  de  perdre  , quand  le  vent  dans  un  moment  d'humeur , vint  les  cueillir  avant  l'age , alors  qu'elle  se  retenait avec force  du  désespoir  a  la  branche  qui  les  a  vu  naître ..
    Merci Gilbert  pour  le  code . 


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A bientot  mes  amis (es) ..




    34 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires